Le Gardien (3)

Mis à jour : 8 août 2019

Pour ceux qui n'auraient pas encore lu les Parties 1 et 2 : c'est ici et


3


Je sortis, sans me poser de questions, déterminée. Me dirigeant confiante vers celui qui semblait à cet instant garder le passage entre jour et nuit, je me rendis vite compte que mes petits talons n’étaient pas vraiment adaptés au terrain…ils s’enfonçaient dans la terre et ralentissaient beaucoup trop mes pas. J’avais trop hâte, je les enlevai et mes pieds alors dénudés ne firent plus qu’un avec l’herbe tendre qui les chatouillait.


Tout était clair encore, je le voyais, il était là à quelques pas, j’étais toute proche…mon cœur battait la chamade, ayant cédé à cette curieuse magie qui l’enveloppait désormais. Comme si toute ma vie avait attendu ce jour sans le savoir, j’étais excitée, tout en étant envahie d’un sentiment étrange qui soudain me mit en garde…trop simple, trop beau…trop silencieux… La magie s’évanouit, je ne l’entendais plus, je ne la sentais plus. Le froid se fit sentir, piquant. Je m’immobilisai.

Un corbeau. Noir. Ses yeux profonds et menaçants me fixaient semblant me dire : « N’avance pas un pied de plus. Ceci est mon territoire. Je ne te laisserai pas le franchir. Je ne te laisserai pas me prendre ce qui m’appartient. » Une odeur de mort émanait de cet obscur volatile décidé à garder pour lui je ne sais quel trésor ou quel prisonnier jalousement enfermé et dissimulé de tous pour mieux le contrôler, pour que personne ne sache…personne même pas moi…surtout pas moi. N’étais-je pas la seule d’ailleurs à avoir vu sa silhouette dans le champ, à avoir entendu son appel, ressenti tout le mystère qui l’enveloppait?


Pourquoi ? Et pourquoi ce corbeau m’inspirait-il autant de peur ? Il ne bronchait pas d’une plume. Prêt à fondre sur moi. Il tentait d’inséminer d’obscures pensées dans mon esprit…des images cruelles, des mots terrifiants que je ne saurais retranscrire tant ils étaient impensables. Mais je ne me laissai pas intimider par ce maléfice lancé par un ennemi invisible qui voulait m’effrayer et me repousser loin de l’objet de ma quête, loin de celui qui avait besoin de moi. J’en étais sûre. Alors non je ne renoncerais pas.


Je sentais, je savais que c’était une question de vie ou de mort…mais pour qui, pour quoi, je l’ignorais toujours. Je savais juste qu’une force intérieure que je ne me connaissais pas me submergeait et me guidait vers lui, symboliquement dressé là depuis des lustres, peut-être des siècles…tel un élément indispensable au paysage…indispensable à un tout. Un tout auquel j’appartenais aussi que je le veuille ou non, inscrit dans mes entrailles, dérivant dans mes veines…


Un tout que je devais découvrir à tout prix. Et ce n’est pas ce corbeau de malheur, ni ses congénères qui le rejoignaient comme appâtés par une proie attendue depuis trop longtemps qui m’en empêcheraient!


A suivre...(épisode 4)


#legardien, #gardien, #nouvelle, #texte, #magie, #mystère, #épisodegardien, #corbeau

11 vues2 commentaires