Le Coquelicot Revue ou histoire d'une photo

Il était une fois un coquelicot. Un simple coquelicot planté là aux côtés de ses congénères qui les uns après les autres se flétrissaient. Le temps leur était compté, il le savait. Leur couleur éclatante et fragile, la finesse soyeuse de leurs pétales, l'élégance de leur port qui s'offraient aux rayons lumineux du matin étaient éphémères...le soir venu chacun laisserait sa place à un autre jusqu'à ce que

les frimas les dissimulent au monde.


Le coquelicot, blotti dans son cocon verdoyant, savait que son éclosion rougeoyante tant espérée serait son apothéose, son moment… aussi bref soit-il. Il voulait se montrer le plus gracieux possible et s'y préparait délicatement dans sa coquille protectrice. Il espérait au plus profond de lui réussir à laisser une trace de son passage sur cette terre et pourquoi pas disséminer dans ce monde encore secret qui l'entourait ...l'espoir qu'il portait en lui. Un espoir empli de poésie. Une poésie emplie de rêves.

Des rêves que les regards ouverts sauraient voir.


Il se dévoila alors avec délicatesse et je le vis là, au bord de ma terrasse au milieu d'autres bourgeons encore fermés. Il était magnifique dans son écrin flamboyant. Son cœur couleur d'or encadré d'un trèfle noir effilé se reflétait au fond de mes yeux. Si beau que je ne pouvais laisser le temps me l'arracher. Avec soin, je lui permis de se poser sur l'écran de mon appareil photo. A jamais je pourrai lire la poésie dans cette image que le coquelicot m'a offert avant de s'éteindre à son tour tout en laissant s'envoler les graines de l'espoir qu'il portait en lui.




Le temps s'écoula...si peu à vrai dire avant que je ne découvre un site innovant et plein de la fraîcheur de ses créateurs qui veulent pouvoir partager leur amour de la poésie, qui veulent que chacun puisse avoir une chance de toucher à ce plaisir délicat et parfois si éphémère et le partager à leur tour.


Cette idée a germé dans la tête de deux étudiants lauréats du concours international Poésie en Liberté :


Aglaée Collin, étudiante en histoire de l'art à Lyon 2

et

Billy Pierre, étudiant en sciences politiques/management à Phoenix en Arizona, USA.


De là naquit en 2017 l'association basée à Lyon en France et la revue poétique LE COQUELICOT REVUE ! Nos deux instigateurs ont été rejoints par d'autres étudiants de divers horizons et sont soutenus par le Crous de Lyon et l''Université de Lyon. Un premier numéro (le numéro 0 intitulé Marée Haute) est paru au printemps 2019 et connaît un succès encourageant.


J'adore de suite cette idée de partage, et surtout ce projet mené par une jeunesse si souvent décriée, ce projet qui pourrait paraître dingue de permettre à tous de partager sa poésie sous toutes les formes possibles et cela sous forme numérique ou papier.


L'image de mon coquelicot m'apparaît comme une évidence : ce n'est sûrement pas un hasard. Je décide donc de tenter de participer en répondant à l'appel à contribution du moment. J'envoie la photo de mon coquelicot. Et je vous laisse imaginer mon bonheur quand j'ai reçu un mail provenant du Coquelicot m'annonçant que ma photo a été sélectionnée pour paraître dans le numéro 1 intitulé Eveil.


Mais tout cela restait abstrait dans ma tête comme un rêve qui tel mon coquelicot s'évanouirait le soir venu. Jusqu'à cet automne où ce rêve s'est matérialisé en une revue riche de 64 pages de textes, d' images sortis de tant d'horizons différents...une explosion d'émotions variées ressentis à travers chaque ligne, chaque pixel glissant sous mes yeux. Et cette page où mon coquelicot s'épanouit poétiquement : son rêve, mon rêve entre mes mains, entre vos mains désormais...



MERCI à vous Aglaée, Billy et tous vos amis du Coquelicot. MERCI pour ce p'tit bonheur semé sur mon chemin.

Je vous souhaite beaucoup de poésie, beaucoup de partage encore et encore. Le Coquelicot revue a un bel avenir devant lui !




Quant à vous, chers lecteurs,

je vous invite à venir découvrir Le COQUELICOT REVUE en cliquant sur les liens qui suivent. Vous ne le regretterez pas, amis de la poésie ! Et peut-être aurai-je la surprise de vous lire dans les prochains numéros ou dans un article du site ?


Le site, c'est par ICI

La page facebook, par là

Instagram


#Lecoquelicotrevue, #lecoquelicot, #Aglaéecollin, #Billypierre, #universitédelyon, #poésie, #photo, #