Insomnie

"Mille milliards de mille sabords" dirait le Capitaine Haddock.


Les minutes, les heures défilent devant mes yeux...Mais où ma dose de sable magique a-t-elle été déposée par ce charlatan de marchand ?


A moins qu'il ait trébuché sur un nuage en train de bouder au milieu de sa route, et que sa poudre ne se soit éparpillée dans les airs avant de retomber sur son propre nez, si je le trouve il va passer un mauvais quart d'heure, voire même une sale journée...il verra ce que c'est de ne pas pouvoir trouver le sommeil !

J'ai beau fouillé partout, me tourner et me retourner dans l'espoir de découvrir ne serait-ce qu'une once de grain de son sable...Rien à faire ! C'est le désert...enfin je devrais plutôt dire la banquise, vu que là pas de sable, n'est-ce pas !!!


Tout ce que je trouve, c'est un immense espace-temps sans fantaisie ni même poésie d'un ennuyeux mortel nommé Insomnie. Vous le connaissez ? Si non, vous en avez de la chance !

Vous me direz : " Mais pourquoi ne pas profiter de cette balade nocturne sur place pour justement semer sur ce chemin immaculé de rêves ou cauchemars, quelques fleurs poétiques ou jolies images ?"

Oui je pourrais...sauf que voilà Insomnie a décidé de frapper fort : j'ai la tête lourde de fatigue et douloureuse...et une seule envie : DORMIR !!! D'ailleurs, peut-être que c'est Insomnie qui a absorbé le marchand de sable pour le plaisir de se jouer de moi ?


Non mais sérieusement, rien qui trotte dans ma tête, sinon cet agacement de ne pas réussir à sombrer dans le monde des rêves. Rien qui pourrait expliquer cette situation désagréable.

Mary, réfléchis, réfléchis...tu dois trouver le moyen de quitter Insomnie rapidement sous peine d'être aussi vive qu'un paresseux sur sa branche demain (euh...dans quelques courtes heures, vu ce que je lis sur le réveil !).


Ma respiration...il faut me concentrer sur ma respiration !

La rendre plus longue, plus profonde...sentir le souffle emplir et gonfler mes poumons, puis le laisser s'échapper lentement comme un filet d'eau qui s'écoule au milieu d'une calme prairie.

Me laisser envahir par cette douce sensation que l'on ressent lorsqu'au bord d'une rivière apaisante on se pose tranquille dans l'herbe tendre en observant le ciel azuré...


Il est environ 5h du matin quand enfin je m'endors, épuisée mais apaisée.


#insomnie, #dormir,#sable,#sommeil